Archives de l’auteur : augustedupouy

Actualité: deux lectures des textes d’Auguste à venir dans le pays bigouden et à Quimper

La voix de la mer - invitation

 

Lecture La voix de la mer

Ouest-France du 15 Novembre 2018

Publicités

Scrafic pour les élèves des TAP de Saint-Guénolé

Nous en avons parlé dans un article précédent, voici à présent les images de la contribution de l’association aux TAP (temps d’activités périscolaires) à Saint-Guénolé.

Merci à Hélène Bouard pour ces belles photos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« La voix de la mer », lecture musicale de textes d’Auguste Dupouy dans le cadre du Festival du Goéland Masqué

Retour en images sur un excellent moment passé à la Chapelle de la Madeleine dans le cadre du Festival du Goéland Masqué !

Nous remercions Pascal Théry de nous avoir gracieusement autorisé à présenter ses photographies sur notre site.

Sous les photos, vous trouverez le texte de présentation distribué au public venu nombreux en ce dimanche 5 juin 2017.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 LA VOIX DE LA MER 

Collage de textes d’ A. DUPOUY

Véronique Briel ( piano : composition et interprétation )

AG.Monot et X.Bazin (voix)

Né en 1872 à Concarneau d’un père mareyeur qui s’installe bientôt à Saint Guénolé, Auguste Dupouy, après des études littéraires aux lycées de Brest et de Rennes, intègre l’Ecole Normale Supérieure et devient professeur de Lettres Classiques.

Marié en 1908 et père de quatre garçons dont deux seront résistants et ne rentreront pas de déportation, il passe tout son temps libre dans sa haute maison installée au ras des flots sur la dune venteuse de Saint Guénolé. Il s’y consacre à l’écriture de romans, d’ouvrages historiques…….Il a fait de la mer et de son pays de Penmarc’h l’essence même de son écriture.

Aujourd’hui, nous commémorons le cinquantième anniversaire de sa mort.

Le texte que vous allez entendre suit la même trame que la nouvelle Scrafic. Mais, afin de donner un aperçu plus large de l’oeuvre d’A. Dupouy, quelques extraits d’autres ouvrages ont été ajoutés.

Vous trouverez ci-dessous les références de l’ensemble des textes qui ont servi à composer cette lecture :

1 – Souvenirs d’un pêcheur en eau salée.

2 – Scrafic p. 9 à 11.

3 – L’Affligé p. 119.

4 et 5 – Scrafic p. 63 – 64 puis p. 89 à 94.

6 et 7 – On l’appelait Marlène p. 50 à 53, puis p. 43 – 44.

8 – L’affligé p. 36.

9 – Scrafic p. 69 – 70.

10, 11 – Souvenirs d’un pêcheur en eau salée ;

12- « Vent arrière », Le Chemin de ronde, p. 119-122.

13 – L’affligé p. 121 – 122.

14 – Scrafic p 95 – 96

15 – Face au couchant p. 9

 

Temps d’activités périscolaires autour de Scrafic dans les écoles primaires de Penmarc’h et Saint-Guénolé

Comme l’an dernier, mais sur une période plus longue (7 semaines, du 3 novembre au 16 décembre 2016), des enfants des écoles primaires publiques de Penmarc’h (école Auguste Dupouy) et Saint-Guénolé (école Thomas Donnard) ont pu participer à des activités centrées sur du personnage de Scrafic, le héros éponyme du récit écrit par Auguste Dupouy et publié pour la première fois en 1922. Dans ces écoles, la réforme des rythmes scolaires a en effet permis de proposer aux enfants des temps d’activités périscolaires (TAP) de 15 heures à 16 heures 30 deux fois par semaine, les lundis et jeudis à l’école Auguste Dupouy, les mardis et vendredis à l’école Thomas Donnard.

L’objectif de ces « TAP Scrafic » est d’aider les enfants à prendre conscience du patrimoine culturel de leur commune. En leur faisant découvrir un personnage auquel ils puissent s’identifier : ce jeune garçon rêvant d’être mousse à bord d’un sardinier il y a une centaine d’années de cela, les animateurs ont pu les intéresser à la vie des gens de la côte bigoudène à cette époque : la pêche à la sardine, les conserveries, l’apparition du tourisme. En prenant comme supports l’album Scrafic, tu seras mousse, mon gars et des photographies d’époque, ils leur ont montré le visage du Saint-Guénolé d’alors, à la fois si différent de celui d’aujourd’hui et si proche par la permanence du cadre naturel (la mer, la grève, les rochers).

Lise Hascoët, qui a illustré la nouvelle édition de Scrafic (Galleg, 2016), leur a proposé de raconter en dessins leur perception de l’histoire, puis de transposer en broderie ces dessins, afin de les amener à découvrir par le geste une activité essentielle dans le Pays bigouden de cette époque.

Janine Le Berre a animé des jeux théâtraux dans la perspective d’amener les enfants à jouer quelques passages du récit. Cette représentation pourra avoir lieu à la fin de l’année scolaire, à l’issue d’une nouvelle session de TAP « Scrafic » qui se déroulera au mois de juin prochain.

Plusieurs membres de l’association des Amis d’Auguste Dupouy leur ont prêté main forte pour encadrer les ateliers. Ceux-ci ont également bénéficié de la présence et du soutien actif de Marie Bercelay, du service enfance-jeunesse de la mairie de Penmarc’h. Elle a notamment réalisé le montage des photos prises par les enfants pendant la séance en extérieur, sur les traces de Scrafic, à la découverte des rochers que celui-ci faisait visiter aux touristes et de l’anse du Viben où il pêcha le congre qui fit de lui un mousse.